vendredi 6 avril 2012

Je marcherais sous la pluie.



Là où les larmes teintes coloreront mes joues de leurs reflets salés, je marcherais sous la pluie.
Je n'écouterais point le vacarme des eaux solitaires. Du jour où la mer s'est retirée, brusquement, j'ai senti son absence me soulever. Comme un seul corps, je me suis levée.
Aujourd'hui elle revient dans toute sa beauté et de toute sa force m'ensevelir sous son écume blanche.
Aujourd'hui je veux me noyer dans ses fracas bleutés, m'enivrer de ses effluves , respirer son cœur de  tempête,  et offrir au silence ses ombres abyssales.


9 commentaires:

  1. C('est une grande respiration...et c'est Beau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aslée, passe une belle journée

      Supprimer
  2. Je te souhaite plein de bonnes choses

    RépondreSupprimer
  3. ton texte est magnifique, et nous emporte dans un univers magique. En + c'est de circonstance car le temps s'est remis à la pluie ;-)
    De doux bisous post-pascals pour toi Virginie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ambre ( on a eu du soleil aujourd'hui, de la neige hier ) la Méteo bouge beaucoup ! Gros bisous Ambre :)

      Supprimer
  4. parce qu'en plus c'est vrai ? tu habites une région où vous avez eu de la neige ??? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, bien sur en fait j'habite Montpellier, mais je suis allée à la Montagne (Savoie) simplement déposer mon fils chez son père, je devais simplement faire l'allée retour dans la journée. Mais je me suis fait kidnappée par ma tante (qui a réellement une chatte à l'oreille coupée et qui croasse après les corbeaux) donc le lendemain balade en montagne et il a neigé (quelques flocons). Même nous étions réellement 4 chiens (signe chinois)tout est vrai :)

      Supprimer
  5. aaaaaaaaaaaah ! tout s'explique !!!
    je pense que malgré tout tu n'as pas du regretter d'avoir été kidnappée ! ;-)
    gros bisous !

    RépondreSupprimer