jeudi 23 février 2012

Jonathan - Richard Bach


"- Comment se fait-il, fit observer Jonathan, rêveur, que la chose la plus difficile au monde soit de convaincre un oiseau de ce qu'il est libre et de ce qu'il peut s'en convaincre aisément s'il consacre une partie de son temps à s'y exercer ? Pourquoi faut-il que cela soit si difficile ? "

Richard Bach, Jonathan Livingston le Goléland

4 commentaires:

  1. Car, Jonathan, le Libéré n'entend pas les mots sans ailes... Amicalement

    RépondreSupprimer
  2. ni les mots sans ailes, ni les mots d'ailes :)
    Johnathan n'a pas besoin de mot pour être (libre)
    amitié

    RépondreSupprimer
  3. Jolie citation d'un livre que j'avais aimé il y a des années. Amicales pensées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage par ici Ariaga,
      je t'embrasse

      Supprimer