dimanche 13 septembre 2009

La danseuse


Libre dans ses élans,
Libre dans sa tête,
Mais néanmoins captive,
Du rythme et du tempo.
Ses sens s'évaporent, en  perles symphoniques.


La mélodie suave, ondoyante et légère,
Déverse sur son esprit ses notes enivrantes,
Sans détour l'onde  pénètre insidieusement sa peau,
Mêlant le fluide sonore  à sa chair frémissante,
Son corps bientôt s'émeut, et entre dans la mouvance,
Porté par l'émergeance d'une force instinctuelle.
Ses gestes se délient, s'accordent à l'instanciel,
Dessinent dans l'espace des graphismes corporels.
A l'encre de son âme, a l'encre de son cœur,
Elle trace des arabesques obscures et lumineuses.


Soudain elle n'est plus.
Soudain elle devient tout.
Comme  une nuée d'étoiles son essence virevolte,
Goûtant l'infinitude vibrante de l'univers.

*source image : internet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire